recherche catalogue
 

Toutes les parutions de l'année en cours


Par année

Le 16 octobre
David Lapoujade, Deleuze, les mouvements aberrants


Le 9 octobre
Critique n° 809 : Alphabets du moi 


Le 2 octobre
Eric Laurrent, Berceau


Le 11 septembre
Philosophie n° 123 : Foucault : a priori, phénoménologie et histoire de la raison 

Critique n° 809 : Alphabets du moi

Le 4 septembre
 
Laurent Mauvignier, Autour du monde
Julia Deck, Le Triangle d'hiver
Julia Deck, Viviane Elisabeth Fauville
Critique n° 807-808 : Hong Kong prend le large


Le 5 juin
Critique n° 805-806 : Le musée, sous réserve d’inventaire
Philosophie n° 122 : Concepts essentiellement contestés

Le 2 mai
Critique° 804 : Ruyer l’inclassable

Le 3 avril
Samuel Beckett, Tous ceux qui tombent
Jean Echenoz, Caprice de la reine
Jean Echenoz, Un an
Marguerite Duras, Les Yeux bleus cheveux noirs
Critique n° 803 : Vivants minuscules

Le 6 mars
Yves Ravey, La Fille de mon meilleur ami
Yves Ravey, Un notaire peu ordinaire
Georges Didi-Huberman, Sentir le Grisou
Georges Didi-Huberman, Essayer voir
Critique n° 802 : Pierre-Henri Castel
Philosophie n° 121

Le 6 février
Jean-Louis Chrétien, L'Espace intérierur
Pierre Bayard, Il existe d'autres mondes
Pierre Bayard, Enquête sur Hamlet (poche)
Critique n° 800-801 : Où est passée la psychanalyse ?
 

 Le 9 janvier
Éric Chevillard,
Le Désordre azerty
Pour Éric Chevillard
Jean-François Hamel, Camarade Mallarmé. Une politique de la lecture

Le 2 janvier
Critique n° 799 : Fauteurs de doute
Philosophie n° 120

 

Philosophie n° 123 : Foucault : a priori, phénoménologie et histoire de la raison
Romans
La Mélancolie de Zidane

Jean-Philippe Toussaint
La Mélancolie de Zidane

2006
24 p.
5,05 €
ISBN : 2707319996

99 exemplaires numérotés sur Vergé des papeteries de Vizille, enrichis d’une photographie de Jean-Philippe Toussaint



Version numérique



.

Feuilleter un extrait

 

La revue de presse

Sylvain Bourmeau, Les Inrockuptibles, 7 novembre 2006

« Zidane regardait le ciel de Berlin sans penser à rien, un ciel blanc nuancé de nuages gris aux reflets bleutés, un de ces ciels de vent immenses et changeants de la peinture flamande, Zidane regardait le ciel de Berlin au-dessus du stade olympique le soir du 9 juillet 2006, et il éprouvait avec une intensité poignante le sentiment d'être là, simplement là, dans le stade olympique de Berlin, à ce moment précis du temps, le soir de la finale de la Coupe du monde de football ».
Ainsi s'ouvre La Mélancolie de Zidane, bref texte décisif de Jean-Philippe Toussaint, comme on parle d’une passe décisive. Pas un roman - 12 pages –, pas une opinion ou un commentaire de plus sur ce qui s’est passé ce soir-là à Berlin, mais un geste littéraire, sobre et assuré, pour évoquer un autre geste, coup de tête qui a fait couler tant d’encre noire de la mélancolie.
En matière de football, Jean-Philippe Toussaint n’en est pas à son coup d’envoi. Il a suivi la Coupe du monde précédente en Corée et au Japon pour Libération et un journal allemand. Il suivait celle-ci pour une revue japonaise. Il avait pensé réunir tous ses textes sur le foot en un recueil, et rédigea celui-ci comme un épilogue. Ne reste aujourd’hui que l’épilogue – la littérature a effacé le journalisme. « Il n’y a pas de jugement moral, pas de commentaire politique. Ni même esthétique. La question du sublime n’est pas la question, confie ainsi Jean-Philippe Toussaint à quelques jours de la publication le 9 novembre prochain – soit quatre mois pile après la finale – de ce petit texte tendu comme un tir pleine lucarne. J’ai voulu voir le geste de Zidane comme irréductible. Mais j’y ai vu aussi un écho au geste du narrateur de mon premier roman La Salle de bain (« Je partis brusquement et sans prévenir personne »), de ce point de vue La Mélancolie de Zidane est aussi ma mélancolie ».
Les lecteurs de Jean-Philippe Toussaint retrouveront aussi sa préoccupation ancienne pour la télévision : comment, en l’occurrence, ceux qui assistaient, comme lui, au match à Berlin on dû faire confiance à une représentation télévisée de la réalité plutôt qu’à la réalité puisqu’en direct ils n’ont, à l’instar de l’arbitre, strictement rien vu.


Rencontres en librairie avec Julia Deck à l'occasion de la parution du Triangle d'hiver

Rencontres en librairie avec Laurent Mauvignier à l'occasion de la parution d'Autour du monde

Rencontres en librairie avec Eric Laurrent à l'occasion de la parution de Berceau

Rencontres en librairie avec David Lapoujade à l'occasion de la parution de Deleuze, les mouvements aberrants

Prix Amerigo-Vespucci 2014 : Autour du monde.

Marcel Duchamp au Centre Pompidou

Duras Song au Centre Pompidou (15 octobre - 12 janvier 2015)

Jacques Derrida : 10ème anniversaire de sa mort

14 de Jean Echenoz.
Lecture-spectacle au Théâtre du Rond-Point
21/24 octobre 2014

Heiner Müller :
. Vie de Gundling Frédéric de Prusse sommeil rêve cri de Lessing, dans une mise en scène de Jean Jourdheuil, du 11 au 30 novembre 2014 au Théâtre du Loup à Genève.
. La Mission, dans une mise en scène de Michael Thalheimer, du 5 au 30 novembre 2014, au Théâtre de La Colline, à Paris 20e.

Monique Wittig : lecture de L'Opoponax, le jeudi 27 novembre à 20 heures, à la Maison de la poésie, Paris 3e.

Le 6 novembre
Critique n° 810 : Ingouvernables 

© Les Éditions de Minuit
Site édité avec le concours du Centre national du livre
www.culture.fr/